Les Larmes Du Soleil

Le lieu de rencontre de la guilde des Larmes Du Soleil
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Une histoire d'écailles.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sarkoth
Larme du Soleil
avatar

Nombre de messages : 872
Age : 50
Localisation : Là. Non, là. Ici, juste là. Voiiilà !
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Une histoire d'écailles.   Lun 31 Aoû - 14:12

Putridia. Quelque part dans le passé...

L'explorateur Teir'Dal avançait lentement dans une jungle touffue et moite, sabrant mollement les dures hautes herbes de la jungle de Putridia.
-Je dois être complètement fou, pensait-il régulièrement.
Du moins pas autant que les Gnomes qui le suivaient par « curiosité scientifique » comme ils disaient. Au moins, l'argent n'était pas leur première motivation, Ce qui l'arrangeait : il n'était guère enclin à partager équitablement les éventuels bénéfices qu'il tirerait de cette aventure.
Ce qui n'était pas le cas de son ami barbare qui le suivait dans chacune de ses aventures par appât du gain et pour étancher sa soif de combat. Un homme brutal mais fidèle. Jusqu'à quel point, il n'en était pas sûr, mais il savait que pour le moment leur alliance était acquise...
Il en arrivait parfois à espérer rentrer seul de cette mission afin de profiter égoïstement des joies de son succès, couvert d'or par Lucain en personne pour service rendu à Freeport.
Mais il n'en était pas encore là. Loin s'en faut.
C'était une mission dangereuse, en territoire hostile, qui demandait d'approcher des créatures excessivement dangereuses, cruelles et féroces.
Les ordres du Suzerain étaient formels : trouver et dépouiller le temple de Cazic-Thule de tous ses artefacts, puis le réclamer comme territoire Freeportien..
Les buts que suivait le maître de la ville lui étaient obscurs, et, à dire vrai, il s'en moquait. Seuls lui importaient les bénéfices personnels qu'il tirerait de cette expédition.
Il continuait donc d'avancer dans la moiteur végétale en maugréant régulièrement contre la chaleur et les insectes tenaces.
-Arrêtons-nous ici pour quelques minutes, cette chaleur est épuisante. Il n'en fallu pas plus pour que les Gnomes et son associé ne se laissent tomber au sol avec un soupir de soulagement.
Les gourdes et casse-croûtes passaient de main en main en silence quand un léger bruissement se fit entendre plus loin dans la jungle.
Tous s'immobilisèrent un bref instant puis chacun sorti des armes, prêt à en découdre. L'expérience leur avait appris à distinguer les bruits naturels des autres. Celui-ci ne l'était pas.
L'explorateur se redressa lentement, prit une profonde respiration, ferma les yeux et joignit ses mains devant lui.
Il commença a murmurer de manière presque imperceptible.
Ragnarson, son second et combattant nordique aguerri, ne put s'empêcher de réprimer un frisson en entendant le début d'incantation. C'était un guerrier accompli, survivant de bien des combats et aventures, habitué des choses obscures et rompu aux merveilles et horreurs que réservaient Norrath et d'autres mondes, mais il était toujours mal à l'aise avec les pratiques de son associé.
Une sombre luminosité semblait émaner de l'explorateur à mesure qu'il prononçait ses sentences magiques. La température sembla baisser sensiblement. Puis, lentement, une main osseuse sortit du sol. Une sorte de trou, une déchirure dans le voile de la réalité, s'agrandit rapidement pour laisser apparaître un squelette non humain dans son entier.
-Un serviteur Iksar? Murmura Ragnarson dans un rictus, comme c'est original au vu de l'endroit où nous nous trouvons et de la mission qui est la nôtre... Le sarcasme était son antidote personnel contre l'effroi sourd et diffus que lui inspirait la nécromancie.
L'explorateur considéra son serviteur non-mort et son ami quelques instants et soupira.
-Sale barbare acculturé répliqua t-il avec un sourire, tu devrais savoir que je ne peux invoquer que des morts ayant rencontré leur trépas dans les environs. Toujours mal à l'aise avec mon art, pas vrai?
-La ferme Ken... rétorqua t-il avec un sourire crispé.
La jungle se déchaîna à ce moment précis.
Un Gnome fut décapité dans l'instant sans émettre le moindre son. Sa tête roula plus loin avec dans le regard une expression de totale surprise. Il cligna deux fois avant que ses yeux ne se troublent.
Des formes vives comme le vent surgirent des fourrés environnants, se jetant sur le petit groupe expéditionnaire. Une dizaine d'Iksars, armés de lances et de machettes, les entouraient prêts à frapper de nouveau.

Aujourd'hui. Freeport Ouest.

Un martèlement lourd et rapide résonnait dans l'avenue menant à l'auberge de la Brume Sanglante.
Certains habitués de la terrasse commencèrent à se lever discrètement, avec un air plus qu'inquiet.
Au coin de la rue apparut un rhinocéros engoncé dans des plaques de métal luisant, chevauché par un humanoïde en armure noire. Il arrivait au galop, faisant fi des passants qui se précipitaient de chaque côté de la chaussée en se gardant bien de protester.
-Étrange, pensa l'élégant sorcier Érudit assis à une table pour deux personnes, il serait logique que le quartier résonne de protestations et insultes diverses à l'endroit du sagouin blindé. Cependant, personne ne pipe mot... ce doit être sûrement mon rendez-vous. Mon contact m'a précisé qu'il était un peu... particulier.
Le rhinocéros Kunarkien stoppa brutalement devant l'entrée de l'auberge soulevant un nuage de poussière et de débris peu identifiables de là où il se trouvait. Il était sale, ses plaques de protection tachées ça et là de fluides bien trop reconnaissables.
Le personnage en armure jeta les rênes dans les mains d'un jeune lad tremblant et sauta au sol.
-Lave-le et donne lui à manger, Et fais gaffe à tes mains, imbécile... T'as l'air fin avec neuf doigts maintenant...
Il rit d'un rire bizarre et grinçant, à la limite du sifflement.
L'Érudit comprit rapidement à qui il avait affaire juste avant que l'étrange chevalier ne retire son heaume. Un Iksar, de grande taille de surcroît. Celui-ci tira un sac de la selle de sa monture avant que celle-ci fut emmenée dans l'étable proche.
-Allez grouille! Lança l'homme-reptile au jeune homme apeuré.
Il balança sa besace par-dessus son épaule. Dans son dos on pouvait distinguer la poignée d'une énorme claymore.
-Non, décidément, ce personnage n'a rien de rassurant, pensa t-il.
Il entra dans l'auberge, quittant le champs de vision du magicien.
Un bruit de pas métallique sonna dans les escaliers montant à la terrasse.
Un murmure inquiet monta des quelques clients encore présents sur la terrasse, qui s'empressèrent de plonger le nez vers leurs plats et boissons.
Le saurien humanoïde repéra l'Erudit et se dirigea vers lui.
Il s'assit directement sur le tabouret libre et posa brutalement le sac sur la table.
L'Érudit ne put s'empêcher de sursauter.
De plus près, le mage put constater que l'armure était poussiéreuse, tachée de sang et constellée d'une matière grisâtre qu'il ne reconnut que trop bien. Il eut un haut-le-cœur.
-Walter! Un litre de ta bière! Fraîche! Et pas demain! cria l'Iksar en direction du barman qui se précipita au rez-de-chaussée.
-C'est toi Abaruu? interrogea t-il.
-Hum, oui en effet, c'est bien moi. Vous êtes Sarkoth?
-Ouais c'est moi, j'ai ton paquet. Tu as le pognon?
-J'aimerais voir... les objets d'abord, si ça ne vous dérange pas.
-Ouais sûr, pas de souci.
Sarkoth ouvrit la besace, la retourna sans ménagement et fit tomber son contenu sur la table.
Une tête de nain et une paire de mains s'étalèrent sur le bois de la table.
L'Érudit se leva brutalement en laissant échapper un petit cri.
L'Iksar esquissa un sourire qui découvrit des crocs bien trop gros pour sa gueule.
-Tu vois? Les bijoux sont bien là comme promis. Bon, y'a un p'tit bonus avec, mais comme le gars était pas coopératif, l'a fallu que je taille dans l'vif, tu piges? Il continuait de sourire.
Le mage tenta de se resaisir, mais ne sut que bredouiller.
-Euh, ou... oui, bien entendu. Il fouilla fébrilement dans sa robe et jeta une bourse dodue sur la table. Voilà vos 5 platines comme promis. Pourriez-vous...? Il fit un geste vers les restes.
-Ouais, je te remets ça dans le sac... Chochotte.
L'Erudit se saisit rapidement de la besace et partit sans demander son reste.
L'Iksar se cala dans son siège, l'air satisfait.
-Alors Walter? Elle vient cette binouze ou FAUT QUE JE VIENNE LA CHERCHER?

(à suivre)

_________________


Dernière édition par Sarkoth le Lun 31 Aoû - 16:09, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fiatlibris.wordpress.com/
Lysdor
La blondinette
avatar

Nombre de messages : 8564
Age : 22
Localisation : Qeynos
Date d'inscription : 18/08/2007

MessageSujet: Re: Une histoire d'écailles.   Lun 31 Aoû - 15:41

Quelle passionnante lecture et très bien écrit de surcroit :p

_________________
People who think they know everything are a great annoyance to those of us who do.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
{Lune}
Larme Scintillante
avatar

Nombre de messages : 120
Age : 40
Localisation : Qeynos
Date d'inscription : 21/01/2009

MessageSujet: Re: Une histoire d'écailles.   Mer 2 Sep - 18:58

Ce bad guy : )
Citation :
Ouais c'est moi, j'ai ton paquet. Tu as le pognon?
Western spaguetti attitude...
On t'aime comme ça, Sarkoth.

Je ne sais pas si c'est la complainte qui t'a encouragé à écrire, mais en tous cas, le mythe est lancé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sarkoth
Larme du Soleil
avatar

Nombre de messages : 872
Age : 50
Localisation : Là. Non, là. Ici, juste là. Voiiilà !
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Une histoire d'écailles.   Mer 2 Sep - 19:04

Citation :
Western spaguetti attitude...

Tu as l'oeil toi. Wink
C'est exactement comme ça que j'ai pensé le personnage : un mélange de Blondin/Eastwood et de Sentenza/Van Cleef.
Sergio Leone président! Smile

PS : Dois-je préciser que j'écrivais cette histoire avec du Ennio Morricone en fond? What a Face

Citation :
Je ne sais pas si c'est la complainte qui t'a encouragé à écrire, mais en tous cas, le mythe est lancé.

La flemme de rédiger un background -pourtant bien clair dans l'occiput- est parfois vaincue par le talent des autres... ^^

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fiatlibris.wordpress.com/
Claroushkyn
Pipelette Clafoutis Auxcerises, Terreur des Pissenlits
avatar

Nombre de messages : 3736
Age : 45
Localisation : Beauvais
Date d'inscription : 09/02/2009

MessageSujet: Re: Une histoire d'écailles.   Mer 2 Sep - 20:15

Larme de Lune a écrit:
Citation :
Ouais c'est moi, j'ai ton paquet. Tu as le pognon?

J'imaginais plus la scène comme ça :




Très sympa à lire.

La binouze, c'est la gnole du Freeportien ?
Tu sais, celle qu'ils ont arrêté de vendre car elle avait rendu des clients aveugles ?

_________________
Claroush Khyn sur Elder Scrolls Online   Denholm sur World of Tanks 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sarkoth
Larme du Soleil
avatar

Nombre de messages : 872
Age : 50
Localisation : Là. Non, là. Ici, juste là. Voiiilà !
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Une histoire d'écailles.   Jeu 3 Sep - 11:13

*Comment ils savent que j'ai bouffé le Petit Chaperon rouge?* -_-"

Citation :
Tu sais, celle qu'ils ont arrêté de vendre car elle avait rendu des clients aveugles ?

Je connaissais une polonaise qui en buvait au petit déjeuner.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fiatlibris.wordpress.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une histoire d'écailles.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une histoire d'écailles.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pages d'histoire des hommes et des femmes d'Haiti et leurs épisodes
» Page d'histoire: Tiresias Augustin Simon Sam, president.
» Petite histoire aux grandes aventures :D
» Une petite histoire ... pour se remonter le moral !
» « Mais j'trouve pas de refrain à notre histoire... »

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Larmes Du Soleil :: Les autres sujets :: Le coin des rôlistes :: Recueil-
Sauter vers: