Les Larmes Du Soleil

Le lieu de rencontre de la guilde des Larmes Du Soleil
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Nervous breakdown (petite nouvelle)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Eldann
Larme Scintillante
avatar

Nombre de messages : 126
Age : 61
Localisation : Ile de France
Date d'inscription : 07/10/2010

MessageSujet: Nervous breakdown (petite nouvelle)   Ven 8 Oct - 19:46

"C'est un outrage ! Une teir'dal n'a pas le droit d'être à Qeynos et de profaner ce que Tunare nous a offert !" cracha une fois de plus Feidre Kelin, son beau visage déformé par un rictus de mépris, de haine et de dégoût. La haute elfe ne manquait jamais une occasion de proférer quelque amabilité de ce genre lorsqu'elle croisait Vydania, de préférence à très haute voix, de sorte que chacun à l'entour puisse l'entendre.

La première fois, Vydania l'avait juste regardée en souriant gentiment, puis avait baissé les yeux pour ne pas la provoquer, et repris sa route. Elle comprenait la défiance des qeynosiens à son égard. Le peu qu'elle savait de l'histoire de Norrath lui suffisait amplement pour mesurer l'importance des rancunes que son peuple avait pu susciter chez les citoyens de Qeynos, plus particulièrement chez les Hauts elfes et les hobbits. Elle pensait qu'au fil du temps, elle saurait se faire accepter, aimer peut-être.

Elle qui avait tout sacrifié pour Qeynos, renié son éducation, ses anciens amis, trahi la mémoire de ses ancêtres, bravé son dieu-créateur, elle qui, s'enfuyant pour toujours des faubourgs sordides de Port-Franc, avait été elle-même trahie, dénoncée, arrêtée, torturée dans les geôles infectes de cette grande cité, pour être finalement égorgée avec une joie sauvage par Tayil N'Velex elle-même, sous le regard blasé du Suzerain, avant d'être jetée dans une fosse commune, et qui n'avait dû son salut qu'à une résurrection jetée furtivement par un agent de Qeynos infiltré au plus haut niveau de l'entourage de Lucan, elle, encore, qui avait dû, terrifiée, trop jeune alors, traverser à pied la sombre forêt de Nektulos, bien plus mortelle à cette époque qu'elle ne l'est aujourd'hui, elle, enfin, qui avait dû errer des semaines, affamée, dans les plaines d'Antonica, avant qu'un représentant de la Reine ne daigne accepter d'envisager sa demande d'asile, au prix, encore, de longues et pénibles épreuves, ressentait comme un coup de poignard chaque insulte, chaque avanie que lui imposaient ses concitoyens d'adoption.

Bien d'autres à sa place se seraient découragées, seraient reparties, dégoûtées par un tel comportement. Mais pas Vydania. Courageusement, elle avait enduré les insultes, essuyé les crachats sur son armure, souri et tendu la main à ceux qui l'offensaient - ou au pire les avait ignorés. Elle avait essayé de rendre tous les services qu'on lui demandait, accepté toutes les corvées, même les plus avilissantes. Puis elle avait mis son savoir-faire et son épée au service de la Reine Antonia, et du Temple de la Vie, dont elle avait embrassé le culte.

Oh, bien sûr, tout ceci n'était pas resté sans effet. La plupart des gardes de Qeynos connaissaient ses exploits, ainsi que les prêtres de Rodcet Nife. Certains civils, sans doute bien informés, la saluaient avec admiration et respect, et la plupart des gens à qui elle avait rendu service lui témoignaient reconnaissance et bienveillance. Certaines petites personnes de Babbiole-le-comte semblaient même trouver particulièrement amusante l'idée de préparer de savoureuses tartes pour cette gentille elfe noire.

Mais pour autant, voir ces enfants gâtés, qeynosiens de naissance, qui n'avaient eu ni à saigner ni même à transpirer pour conquérir leur citoyenneté, la rejeter sans chercher à la connaître, sur la seule foi de ses origines ethniques, la rendait folle. Au delà même de la blessure qu'elle en concevait, elle se sentait choquée de voir ceux pour qui elle aurait sans hésiter donné sa vie, piétiner ainsi les fondements de la philosophie qeynosienne : l'amour, la générosité, la solidarité, la tolérance.

Sans doute, si sa vie personnelle avait été bien remplie, les eût-elle simplement ignorés, riant intérieurement de leur bêtise et de leur méchanceté. Hélas, en dépit de sa gentillesse et de ses indéniables qualités plastiques, elle demeurait désespérément seule. Incapable de s'abandonner en pleine confiance dans les bras d'un elfe noir, fût-il qeynosien, elle était, à son arrivée, tombée éperduement amoureuse du haut-elfe Valean - l'aubergiste et bouquiniste du hameau de Vu-du-castel - mais, trop timide, n'avait jamais osé tenter de le lui faire comprendre. Depuis, elle observait parfois avec gourmandise les jeunes mâles elfes des bois, mais n'avait jamais pu obtenir plus qu'un sourire poli de ceux qu'elle avait approchés.

"C'est un outrage ! Une teir'dal n'a pas le droit d'être à Qeynos et de profaner ce que Tunare nous a offert !"

La phrase résonna dans sa tête une seconde fois, comme un écho. Un voile rouge tomba devant ses yeux. Sa main se crispa un instant sur le pommeau de son épée. Soudain incapable de réfléchir, elle fut saisie par l'impression d'entendre, entremêlées, toutes les insultes qu'on lui avait adressé. "Les enfants difformes d'Innoruuk n'ont rien à faire ici" coassait un vieux grelok, "Tu ne vaux pas mieux que ces érudits qui parlent de savoir et de connaissance, mais ne connaissent que haine et cruauté", feulait une kerran, "il n'y a pas de cité souterraine, ici, qui t'autorise à causer tous ces ennuis" glapissait une hideuse gnomette...

"Taisez-vous !" hurla Vydania, ivre de rage, d'une voix suraigüe, hystérique.

"Taisez-vous, vielle folle !" répéta-t-elle. "Qui êtes-vous donc pour m'insulter ainsi ? Qu'avez-vous fait pour notre cité qui vous y autorise ?"

"Teir'dal, comment oses-tu nommer cette ville ta maison ? Les Koada'dals ne le toléreront pas ! Gardes ! Gardes ! Emmenez cette crapule !" intervint un mâle haut-elfe.

"Ce qui m'y autorise, c'est ce que j'ai sacrifié pour elle, pour VOUS !" hurla Vydania, pointant vers Klen'Thall un index accusateur

"Qu'est-ce qui se passe ici ?" tonna Ilgar, un solide gaillard de la garde.

"Cette raclure... Cette... Ce résidu de caniveau nous a agressés, garde ! Il faut l'arrêter et l'exécuter immédiatement !" s'exclama la mégère.

"Mais c'est faux ! C'est elle qui..." tenta de protester Vydania, véhémente.

"Teir'dal, je vous ordonne de me suivre immédiatement !" l'interrompit le chevalier-lieutenant.

- Mais je...

- Vais-je devoir utiliser la force ?

"Non, lieutenant, je vous suis" répondit Vydania dans un souffle, baissant les yeux, littéralement douchée par tant d'injustice.

"Vous ne la désarmez pas, lieutenant ?" intervint le haut elfe.

"Laissez-moi faire mon travail... Et retournez à vos occupations. L'incident est clos" trancha le garde, d'un ton sans réplique.

Lui et Vydania s'éloignèrent, en direction des portes d'Orties et de Crêtétoile.

"C'est vraiment injuste", bredouilla Vydania, "je n'ai fait aucun mal, j'ai été humiliée, et c'est moi qu'on arrête..."

Ilgar s'immobilisa, se retourna, et, un demi-sourire aux lèvres, lança "et... Quand donc, au juste, ai-je parlé d'arrestation ?"

- Mais, lieutenant, c'est vous qui...

- je vous ai juste séparés. Vous causiez du désordre. Ce genre d'incident, exploité par un agent port-francien, pourrait parfaitement tourner à l'émeute. J'ai rétabli le calme. C'est mon boulot, vous ne croyez pas ?

- Si, mais... Bon. Alors je suis libre, en somme ?

Le barbare éclata d'un rire tonitruant.

- Vydania T'Varlova, paladine de Rodcet Nife, on ne se connaît pas mais je sais qui vous êtes ! Bien sûr que vous êtes libre ! Je m'en voudrais d'arrêter une personne si estimable !

- Vous ne m'avez guère défendue pourtant...

- Vous défendre ? Pour le coup, je ne crois pas que vous le méritiez.

- Comment ça ?

- Je vous observe depuis longtemps. Une teir'dal, vous comprenez, c'est normal qu'on soit un peu méfiants, au début. Et vous savez quoi ? J'ai noté un petit détail. Souvent, nos chiens grognent sur votre passage. C'est sans aucun doute très agaçant. Je crois vous avoir vu marmonner, parfois, mais vous n'en avez jamais maltraité aucun. Pourquoi ?

- ce ne sont que des animaux... Ils ne peuvent pas comprendre.

- Exactement. Eh bien là, c'est la même chose. Les propos de ceux qui vous insultent sans vous connaître démontrent leur stupidité. Comment en vouloir à des simples d'esprit ? Vous n'auriez tout simplement pas dû vous emporter. Parce que vous leur êtes supérieure en tous points, c'était à vous de gérer la situation. Vous avez commis une faute morale, voilà pourquoi j'ai feint de vous donner tort.

- ...Vous... Vous êtes bien plus fin qu'on ne l'imaginerait, pour un barbare !

- Vous êtes bien meilleure qu'on ne l'imaginerait, pour une elfe noire !

- ...

- Allez, ma fille, rentrez chez vous, retrouvez votre petit ami sous la couette, et après une bonne nuit de... Hum... Sommeil, vous rirez de cet indicent !

- Je n'ai pas de petit ami.

- Vraiment ? Quel gâchis ! Une belle fille comme vous ! Si vous voulez, je termine mon service dans moins d'une heure...

- Euh... Sans vouloir vous offenser, lieutenant...

- Quoi ??? L'officier resta un instant silencieux avant de laisser de nouveau éclater son rire homérique.

- Ah ah ah... Mais non, mon enfant : je suis bien trop vieux pour vous ! J'allais juste vous proposer de vider quelques chopes, entre soldats, jusqu'au petit matin, à la santé des idiots de Qeynos et d'ailleurs !

"Eh bien... Soit !" répondit Vydania, souriant enfin.

- Dans une demi-heure, à la taverne de Crêtétoile ! Ils ont de la bière de... Euh... Non, oubliez ce que j'allais dire.

- C'est d'accord. Euh... Lieutenant ?

- Oui ?

- Merci pour la leçon.

- T'auras qu'à payer ta tournée, soldat !


FIN


Non, c'est rien, ne paniquez pas, ça ne m'arrive que très rarement, promis !



_________________


Dernière édition par Eldann le Mer 13 Oct - 19:09, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lysdor
La blondinette
avatar

Nombre de messages : 8564
Age : 22
Localisation : Qeynos
Date d'inscription : 18/08/2007

MessageSujet: Re: Nervous breakdown (petite nouvelle)   Ven 8 Oct - 20:53

C'est très divertissant et profond comme histoire , merci l'ami Smile

_________________
People who think they know everything are a great annoyance to those of us who do.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ukronia
Larme en goguette [Admin]
avatar

Nombre de messages : 9403
Age : 45
Localisation : Qeynos Sud
Date d'inscription : 06/11/2005

MessageSujet: Re: Nervous breakdown (petite nouvelle)   Ven 8 Oct - 21:11

C'est super bien écrit... On peut en avoir plus? Smile

_________________
Eqii : Ukronia, Maitre Ebeniste et Druidesse kerrane
Amakiir, Maitre Bijoutiere et Elfette de Rock
Et d'autres : Fenyx, Lunac, Lazuli, Senheor et Ambree

Rift : Fenyx guerriere

Maman a plein temps des deux jolies minettes Stella et Léonie.
"C'est l'histoire d'une étoile et d'un Lion"...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://larmesdusoleil.superforum.fr
Askaros
Larme du Soleil
avatar

Nombre de messages : 2551
Age : 44
Date d'inscription : 13/08/2007

MessageSujet: Re: Nervous breakdown (petite nouvelle)   Ven 8 Oct - 22:14

Panaine, surtout, ne te gênes pas si çà t'arrive à nouveau. C'est un réel plaisir de te lire. Smile

_________________

Askaros, Erebus, Eolindor, Ombresombre, Mikerinos, Arsinae, Oromis

Askaros Clerc, Chania Magicienne, Erebus Voleur, Rhana Warrior
Je n'espère rien, je ne crains rien, je suis libre. (Epitaphe de N.Kazantzakis)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lysdor
La blondinette
avatar

Nombre de messages : 8564
Age : 22
Localisation : Qeynos
Date d'inscription : 18/08/2007

MessageSujet: Re: Nervous breakdown (petite nouvelle)   Ven 8 Oct - 22:18

Ukronia a écrit:
C'est super bien écrit... On peut en avoir plus? Smile
J'ai dans l'idée qu'Eldann est le garde Smile

_________________
People who think they know everything are a great annoyance to those of us who do.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eldann
Larme Scintillante
avatar

Nombre de messages : 126
Age : 61
Localisation : Ile de France
Date d'inscription : 07/10/2010

MessageSujet: Re: Nervous breakdown (petite nouvelle)   Ven 8 Oct - 22:45

Ukronia a écrit:
On peut en avoir plus ?

Ça ne va pas être facile, ça, Ukronia.

Il me faut une motivation, un "moteur" pour écrire un truc de ce genre.

Vydania est un de mes personnages, comme vous l'aviez sans doute deviné, mais un personnage un peu particulier : le seul qui ait une vraie personnalité "roleplay" et, sinon une véritable biographie, du moins quelques solides éléments dans ce domaine.

C'est un peu aussi la concrétisation d'un vieux rêve.

Pour le comprendre, il faut savoir sur moi au moins deux choses.

La première - et cette nouvelle en est une illustration presque parfaite - c'est que dans la vie réelle autant que dans les oeuvres de fiction, mon admiration va surtout, bien plus qu'aux "braves gens" qui ne font que suivre leur éducation ou les commandements d'un dieu ou d'une loi, à ceux qui, riches d'expériences et/ou d'un vécu intérieur profond, ont su dépasser, voire transgresser leur nature, leurs acquis initiaux, parfois même l'ordre établi, pour parvenir à faire ce qu'en conscience ils estiment juste.

La seconde, c'est qu'à l'origine, si j'ose dire, je viens du jeu de rôle papier, dont je considère avoir été l'un des pionniers en France. La première fois que j'ai entendu parler des MMORPG, ça devait être en 1997. On parlait d'Ultima Online, bien sûr, et je crois bien que le numéro d'été de Joystick contenait un dossier sur un futur super jeu qui devait s'appeler Everquest.

Sur le coup, j'avoue avoir rêvé d'une sorte de jeu de rôles géant, où le "couloir/monstre" à la Diablo ne serait qu'accessoire, et où, avant tout, les joueurs seraient là pour s'immerger dans un univers médiéval fantastique, incarnant un personnage imaginaire à fond, comme le ferait un acteur, ou tout bonnement un vrai rôliste.

Je dus rapidement déchanter, lisant les premiers articles sur Ultima une fois le jeu lancé, en découvrant avec horreur les "PK" (player killers), joueurs dont l'activité essentielle consistait à massacrer systématiquement les persos des autres, que ce soit par pur sadisme, par esprit de compétition, ou pour les dépouiller de leur équipement. Raison pour laquelle je décidai de jeter mon dévolu sur Everquest qui, sur l'essentiel de ses serveurs n'autorisait pas le PvP, pensant là encore très naïvement que le PvP étant impossible, les gens se recentreraient sur l'aspect rôle. Que nenni ! Outre que les moyens de nuire à autrui ne manquaient pas (vol de proies, trains de mobs, ninja looting, etc), je constatai rapidement que la plupart des joueurs ne lisaient pas le "background" du monde dans lequel évoluait leur avatar, et qu'à haut niveau, il n'était pas rare de voir des elfes noirs participer à des raids sur le "plan de la haine" visant à tuer Innoruuk, ou des druides et des rangers nettoyer gaiement le "plan de la croissance", Tunare incluse. Le coup de grâce, en matière d'anti-roleplay, me fut asséné le jour où le prêtre de Rodcet Nife que j'avais eu l'imprudence de créer sur le serveur "full PvP" d'EQ fut lâchement assassiné par... Un paladin de Rodcet Nife !

Pour autant, j'essayais de maintenir un semblant de "vie intérieure" à mes personnages, et, en application du premier principe défini plus haut, je rêvais de me faire une paladine elfe noire, ce qui était impossible dans EQ1 (on pouvait monter la "faction" d'un elfe noir, mais pas changer sa divinité - choisie à la création et bien sûr verrouillée pour les races intrinsèquement bonnes ou mauvaises - ni sa classe). J'aurais pu me faire une elfe noire Chevalier de l'ombre bonne, mais outre que ça aurait été beaucoup de boulot (les factions étaient laborieuses à inverser), ça n'aurait eu aucun sens pour moi niveau roleplay. Donc, quand j'ai su que ce serait possible dans EQ2, j'ai attendu fébrilement sa sortie, et créé Vydania dès le début.

Bien sûr elle a trahi Port-Franc et s'est réfugiée à Qeynos, où elle a choisi de s'installer au hameau de Vu-du-castel, elle doit l'avouer, un peu par goût de la provocation. Au début, je trouvais très drôle l'accueil glacial qui lui fut fait, trouvant que les devs avaient quand même particulièrement soigné cet aspect du jeu, mais pensant que les signes d'hostilité qeynosiens s'atténueraient au fil des gains de statut, par exemple. Finalement, non. Vydania a éternellement continué à se faire agresser dans les mêmes termes, par les mêmes PNJ, sans interruption, atténuation, modification, depuis son arrivée. Pardonnez-moi d'être vulgaire, mais ça finit par être carrément chiant.

Tout ce très très long exposé (c'est mon second gros défaut après la paresse, je suis horriblement "verbeux"...) pour dire finalement que mon "moteur", pour écrire cette nouvelle, ça avait été cet agacement profond que je ressens à chaque fois que Vydania déambule dans Qeynos.

(Au passage, un grand merci à ce guide, qui incarnait un soir un gobelin dans le port de Qeynos pour un "mini-event", auprès de qui je m'en étais plaint en mode roleplay, et qui m'avait répondu sur le même ton un truc du genre "oh, je ne sais que trop bien de quoi vous parlez, Mademoiselle, mais si c'est dur pour vous, imaginez ce qu'on prend, nous, les gobelins !").

Ce que je peux faire pour toi, Ukronia, pour commencer, c'est me plonger dans les tréfonds de mon disque dur pour essayer de retrouver les transcriptions de deux conversations roleplay qui ont vraiment eu lieu entre Vydania et deux autres personnages joués. Au delà, qui sait ? Peut-être que ton réjouissant enthousiasme suffira à secouer mon invincible flemme, et que je parviendrai à produire une suite ? On verra. Je ne promets rien.

______________________________
Ultime précision pour ceux qui n'auraient pas tout compris et ne le sauraient pas non plus : les agressions verbales des PNJ mentionnées dans la nouvelle existent vraiment dans le jeu. Les grognements des chiens aussi (en fait, pour les chiens, le jeu dit un truc du genre : "médor sent que vous ne faites pas partie de cette cité" et le chien aboie dans la direction du perso concerné, d'un air menaçant).

Lysdora a écrit:
J'ai dans l'idée qu'Eldann est le garde Smile

Hi hi, pas mal vu Lyis. Eldann aurait pu, en effet, avoir une conversation très voisine avec Vydania, d'autant qu'il a un ascendant sur elle en tant que son chef de guilde, mentor et confesseur (c'est lui qui l'a convertie - sans peine - à Rodcet Nife). Pourtant, c'est faux. Eldann est un humain, pas un barbare, et il ne l'aurait pas invitée à boire toute la nuit !

Tu peux vérifier, tous les noms de PNJ que je cite existent bien à Qeynos sud, y compris ce "chevalier lieutenant Ilgar" de la garde de Qeynos. Le dialogue, en revanche, est évidemment purement imaginaire.

_________________


Dernière édition par Eldann le Mer 13 Oct - 19:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ukronia
Larme en goguette [Admin]
avatar

Nombre de messages : 9403
Age : 45
Localisation : Qeynos Sud
Date d'inscription : 06/11/2005

MessageSujet: Re: Nervous breakdown (petite nouvelle)   Sam 9 Oct - 7:26

Eldann a écrit:
Ukronia a écrit:
On peut en avoir plus ?

Ultime précision pour ceux qui n'auraient pas tout compris et ne le sauraient pas non plus : les agressions verbales des PNJ mentionnées dans la nouvelle existent vraiment dans le jeu. Les grognements des chiens aussi (en fait, pour les chiens, le jeu dit un truc du genre : "médor sent que vous ne faites pas partie de cette cité" et le chien aboie dans la direction du perso concerné, d'un air menaçant).

Tout à fait exact, ceux qui font des trahisons le savent ^^

Sinon, comme je t'ai dit hier soir j'aime bien lire, je suis une accro de la sf et encore plus de la fantasy et plus c'est long plus j'aime, mais bien sur c'est pas moi qui vais t'obliger à faire quelque chose Smile En tout cas si l'envie te reprend de nous faire partager des tranches de vie comme ca moi je suis preneuse Wink

_________________
Eqii : Ukronia, Maitre Ebeniste et Druidesse kerrane
Amakiir, Maitre Bijoutiere et Elfette de Rock
Et d'autres : Fenyx, Lunac, Lazuli, Senheor et Ambree

Rift : Fenyx guerriere

Maman a plein temps des deux jolies minettes Stella et Léonie.
"C'est l'histoire d'une étoile et d'un Lion"...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://larmesdusoleil.superforum.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Nervous breakdown (petite nouvelle)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Nervous breakdown (petite nouvelle)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une petite nouvelle...
» Petite nouvelle du Renard
» la petite nouvelle : Nouvelle Lune :3
» Junkie-Coffee Une Petite Nouvelle
» Petite nouvelle de flori

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Larmes Du Soleil :: Les autres sujets :: Le coin des rôlistes :: Recueil-
Sauter vers: