Les Larmes Du Soleil

Le lieu de rencontre de la guilde des Larmes Du Soleil
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 prémice d'un nouveaux venu

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kragaome
Larme Brillante
avatar

Nombre de messages : 25
Age : 21
Date d'inscription : 13/01/2011

MessageSujet: prémice d'un nouveaux venu   Jeu 13 Jan - 22:20

C'était la première fois. Ses premiers pas en dehors de l'enceinte sacrée du temple dédié à Tunare depuis son arrivée. 15 années passées dans l'obscurité de mûrs gris sans autre horizon que la nuit aperçue par la fenêtre de la pièce servant aux ablutions.

Ce jour-là, avec un empressement qu'il n'avait jamais connu auparavant, ont lui ouvrit les portes.

La nuit venait à peine d'embrasser le monde qu'il connaissait, qu'un nouvel univers se déployait sous son regard. La lumière de la lune irradiait ses yeux gris d’une vie brûlante et d’une passion ingénue pour cette terre inconnue.
Titubante il fit quelques pas dans l’herbe froide, puis se mit à courir le plus loin et le plus vite qu’il pu, le vent joueur soufflant sous ses pieds.

Presque flottant, Kragaome aurait pu passer pour un esprit si quiconque l’avait croisé. Sa peau était si pâle, si fragile… comme si il n’avait jamais été caressée par le soleil.
Ce fut un arbre qui arrêta quelque peu brutalement sa course. Livrée toute entière à son extase, il n’avait pas vu le malicieux chêne, imposant et droit juste devant lui. Le jeune homme ricocha et retomba sur son séant, des larmes de douleurs et de rires mêlés alors qu’il se moquait de lui-même.

Durant de longues minutes il demeura allongée en silence, l’esprit tendu vers les étoiles auxquelles il rendait hommage, remplissant ses poumons de l’air saturé de sève jusqu’à se les faire imploser.
Plus calme, il se mit à repenser à toutes ces années de cloisonnement.

On lui avait raconté son arrivée étrange. La lune pleine semblait veiller avec tendresse sur un corps emmailloté qui riait, seul, au cœur de la nuit. Ce fut une prêtresse, attirée par les bruits qui l’avait retrouvée. Un bébé à la peau blanche, aux yeux gris, qu’on aurait cru fils de la lune elle-même. Lorsque la prêtresse arriva, l’enfant se tue. Le vent se mit à souffler si fort que la femme n’eut d’autre choix que de se baisser pour protéger le petit être. Au loin un éclair gronda puis le silence se fit. La prêtresse remercia Tunare de sa miséricorde puis observa l’enfant qui s’était endormie malgré l’éveil du vent.

Autour de son cou, une chaînette, sur laquelle un nom était gravé. " Kragaome " lut la femme dans un souffle’ Le bébé sourit dans son rêve.
"Il y a de la magie dans ce nom "se dit-elle avant d’emporter l’enfant avec elle.

Sa présence donna lieu à débat. C’était un temple, non une nurseries ! Au matin, on ordonna à celle qui l’avait trouvée de la déposer au village voisin. Cependant à peine eurent elles passé le seuil que l’enfant se mit à hurler et tempêter, les yeux clos, se débattant contre un ennemi invisible.
La peau de kragaome se mit à rougir de manière inquiétante, se couvrant de plaques qui effrayèrent les prêtresses. Elles retournèrent à l’abri ce qui eut pour effet de calmer la rage de l’enfant, qui ne faisait plus que sangloter doucement.

Les femmes s’entre-regardèrent. Il fut décidé de ne plus rejeter cette enfant.
Au fil du temps elles s’aperçurent qu’il n’y avait là nulle malédiction. Le petit Kragaome semblait juste ne pas tolérer le soleil…

Kragaome se releva , époussetant la terre qui maculait sa robe de novice il se remit en marche avec lenteur, flânant sur la route, son orbe éclairant ses pas.

Oui, il y avait de la magie dans son prénom. Aussi fut il initiée à cet art. On lui apprit à lire et à écrire. On lui inculqua la prudence, la tempérance et l’humilité. Les prêtresses l’initièrent à la pratique de la dévotion…. Puis lui confièrent la clé de la bibliothèque et accès aux ouvrages d’arcanes.

Seule, à la lumière des étoiles et à celle des bougies, il découvrit ce nouvel univers qui faisait déjà partit d’lui-même.

Kragaome rejeta d’instinct ces sortilèges étranges, noirs de nécromancie.il ne tenta jamais rien avant d’avoir la certitude de s’en savoir capable…
A quoi cela aurait il servit de passer outre les étapes? il n’avait pas de comptes à rendre, personne à impressionner… Juste son esprit à abreuver.

Kragaome parvint à un point d’eau. En se penchant il remarqua de petits poissons argentés évoluer dans l’onde. il fit glisser sa main sur la surface, laissant ses doigts en pénétrer la fraîcheur. Effrayés, les frétillants s’éparpillèrent, abandonnant là le jeune homme, boudeur.
il laissa ses pieds tremper en chantonnant, alors que le vent s’inventait un spectacle, faisant virevolter une poignée de feuilles d’or et de rouille, au ras du lac.

Pendant plusieurs heures il marcha, suivant son cœur, l’esprit émerveillé par tant de beauté. Observant le ciel, il finit par se rendre compte que la nuit était bien avancée… Il était grand temps de rentrer! Dans un soupir, il fit demi tour. il ne pouvait se permettre d’être déraisonnable… Cela signifierait jouer avec sa propre survie…

Le matin était proche, le temple aussi. Tout était calme autour de lui et Kragaome se retourna une dernière fois pour fixer l’écho de sa ballade dans sa mémoire.

Le jeune homme trottina jusqu’à chez lui, tapotant à la porte.

Personne ne vint. Étonnée, il réitéra, frappant un peu plus fort.
Pas un bruit ne se fit entendre.
C’était étrange,… La porte s’ouvrit sous la pression de son corps contre la rambarde. Il s’en inquiéta.
La nuit, le temple isolé était toujours clos…

Précipitamment, il pénétra dans la cour que nulle vie n’égayait. Une sourde angoisse le saisie…

Ses pas sourdement grevèrent le sol. il fit tous les étages, et ne trouva personne. Tout demeurait en l’état. C’était comme si, subitement, les lieux avaient été désertés…

L’avait on abandonné ?

Il restait une salle qu’im n’avait pas vérifiée; celle où l’on priait, face à la statue de tunare.

Le cœur battant, il poussa la porte. il y discernait des ombres… Elle lança un sort de magie lumineuse qui éclaira quelques instants la pièce sur toute sa longueur, jetant sur la scène une lueur blafarde et glauque. Kragaome retint un cri. Ses yeux s’emplirent de larmes. il perçut un bruit à sa gauche, mais avant d’avoir pu voir quoi que ce soit qui en serait la cause, les portes se refermèrent devant lui. Une sorte de tourbillon se créa à ses pieds, l’emprisonnant.
Avec violence il fut projetée à l’autre bout de la cour, dans les caves, où il se cogna au sol. Avant de sombrer, il crut entendre des claquements, voir la porte se refermer sur lui.
Puis ce fut l’obscurité et le néant.




De nombreuses journées étendirent leur voiles avant que Kragaome ne s'éveillent à nouveaux. De nombreux rêves avaient peuplé son errance, et lorsqu'il s'éveilla son corps était plus qu'endolori. Mais cela n'était rien comparé aux tourments de son esprit.
il ignorait ce qui avait bien pu se produire, et comment. Mais il avait pour habitude de ne pas se poser de question qu'il se savait trop impuissante encore à éclaircir.

il se releva, chuta, puis se releva encore, frottant sa peau, ses muscles ayant du mal à se remettre en mouvement après son sommeil qu'il commençait à deviner plus long qu'ordinairement.
Tant bien que mal Kragaome repoussa les portes qui la maintenait dans l'obscurité du sous sol afin de respirer à nouveau à l'air libre.

La nuit était jeune, et le ciel constellé d'une miryade d'étoiles rassurantes.

Une peur, incertaine s'empara de lui. Ce qu'il avait cru voir, il ne voulait le croire. il ne le comprenait pas. il s'avança à nouveau vers les portes ouvertes. Une trainée de sang courrait le long de la salle menant à la statue de Tunare. s'en fut trop. il parti en courrant jusqu'à sa chambre, ramassa quelques affaires et s'enfui avec pour seule guide la nuit.

il marcha longuement, et pendant de nombreuses nuits. Par chance peu avant le lever du soleil il trouvait toujours un abri pour se préserver des effets néfastes du jour sur sa peau. Pendant ces instants, roulée en boule, il dormait d'un sommeil sans rêves. Des interrogations le hantait chaque nuit. Qu'est ce qui avait bien pu... ? il avançait sans but, le coeur lourd, mais avec pour seule compagnie le vent joueur et les étoiles protectrices.


Plus il s'éloignait, plus il avait la sensation de laisser derrière lui quelque chose qui lui avait pesé. Car dans ses pas incertains au coeur de cette nuit qu'il avait toujours connu, ildécouvrait aussi de nouveaux paysages. il qui n'avait jamais connu autre chose que l'étreinte glacée de murs de pierre, la soudaine liberté d'espace le grisait et l'effrayait en même temps.

Pas de mur, pas de toit, nulle contrainte hormis les siennes.... Et personne autour de lui... il n'avait jamais eu à rendre de compte véritablement. Cependant cette totale liberté était vertigineuse et il la dépassait. il se contraignait au calme, à rester méthodique. Un abri pour ne pas mourir, de quoi se nourir pour ne pas faiblir, et ses yeux vagabond enregistrant tout ce qui pouvait l'être...

C'était un monde neuf... il se sentait ignorant et seul... il était seul, n'avais jamais connu personne d'autre que les prêtresses du temple. Kragaome était conscient que vivre au jour le jour ne pouvait pas durer éternellement. Il lui fallait atteindre une certaine forme de civilisation, et rapidement. Mais il n'aurait jamais cru qu'ils étaient si loin du monde civilisé!

Souvent il avançait le nez levé vers le ciel cherchant un signe, une sensation, un rien qui pourrait lui indiquer qu'il était en bonne voie. Parfois des bourrasques soudaines de vent l'obligeait à bifurquer, changer sa route. Et aussi rapidement que celles ci se créaient, elles retombaient lorsque le jeune homme acceptait de changer de cap.

Pendant plusieurs lunes il se fraya un chemin parmi des terres qui lui parurent hostiles. Mais il se fiait à son instinct et à ce qui guidait ses pas. Des bois sombres cachaient un secret en leur sein. Une citée semblait, à l'abri du monde, hébergée en ces lieux. il sentait que le jour se lèverait bientôt. d'ici 1 ou 2 heures maximun. il hésitait entre trouver asile dans cet endroit ou rebrousser chemin. il voulu partir, mais à nouveau le vent l'en dissuada. il soupira s'approchant un peu plus.

Il y eu un bruit qui la surprit. Un bruit de vie, quel n'avait pas entendu depuis la fois où un lapin avait bondit hors d'un taillis à proximité de lui. un autre animal cette fois encore? il se figea. Murmura

" Quelqu'un ?"


Dernière édition par Kragaome le Jeu 13 Jan - 23:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lysdor
La blondinette
avatar

Nombre de messages : 8564
Age : 22
Localisation : Qeynos
Date d'inscription : 18/08/2007

MessageSujet: Re: prémice d'un nouveaux venu   Jeu 13 Jan - 22:51

C'est vraiment magnifique Smile
Ce genre de lecture qu'on lit et relit toujours avec plaisir tellement elles portent de sens et de profondeur et tout cela d'une fort belle plume Wink
J'espère que les larmes t'apporteront ce que tu cherches et souhaites en ce jeu Smile

_________________
People who think they know everything are a great annoyance to those of us who do.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eldann
Larme Scintillante
avatar

Nombre de messages : 126
Age : 61
Localisation : Ile de France
Date d'inscription : 07/10/2010

MessageSujet: Re: prémice d'un nouveaux venu   Jeu 13 Jan - 23:08

Pas mal. Surtout si tu as vraiment l'âge que tu prétends avoir.

Il semble aussi que tu aies fait plus d'efforts sur la forme que dans ton message de candidature. Il demeure cependant pas mal de fautes, y compris grammaticales, et certaines formulations incorrectes à la limite de l'incompréhensible. Mais le plus déstabilisant est cette espèce d'indécision quant au genre : c'est quoi, ton personnage ? Un mâle ? Une femelle ? Un hermaphrodite ? Un homo ? Un "trans" ? Plein de phrases commencent par un adjectif au féminin mais suivi d'un "il". De temps à autre, toujours pour le/la désigner, on trouve un "elle". Vraiment très étrange.

Pas grand chose à dire sur l'histoire elle-même. Sans doute l'épisode de ses protectrices massacrées justement le jour où on le libère est-elle plus qu'éculée, un poncif absolu, une parabole autour de l'Oedipe : le jour où l'enfant est jugé "assez grand" pour pouvoir s'affronter au "dehors", le voilà libéré de la tutelle parentale... Sans doute sa crise étrange au moment de son abandon par les prêtresses, et les vents qui le guident tout au long de sa course, en gommant à la fois tout hasard et tout libre arbitre, donnent-elles au lecteur la sensation désagréable d'un héros dont le destin, déjà tout tracé, s'accomplira quoi qu'il arrive, et par là même la tentation de sauter directement au dernier chapitre pour connaître immédiatement un conclusion forcément inévitable... Mais il demeure cependant un soupçon de souffle épique, un petit quelque chose qui fait qu'on lit sans effort.

Et puis, honnêtement, je n'aurais pas mieux fait à ton âge (au niveau du français, si, et largement, mais je parle évidemment du fond).

Je t'encourage à continuer si tu penses pouvoir progresser, et à travailler, travailler, et travailler encore. Ce qui n'interdit évidemment pas de prendre du plaisir. Sans quoi la vie n'aurait pas le moindre intérêt. Very Happy

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lysdor
La blondinette
avatar

Nombre de messages : 8564
Age : 22
Localisation : Qeynos
Date d'inscription : 18/08/2007

MessageSujet: Re: prémice d'un nouveaux venu   Jeu 13 Jan - 23:24

C'est sur que les puristes du rp n'acceptent pas les fautes
Néanmoins je me suis régalée malgré parfois des petits efforts a faire pour la compréhension
Puis tu peux copier sous Word si tu as il te corrigera tout en un clin d'oeil
En tout merci j'ai passée une bonne soirée a te lire comme certains posts et mp
ça vaut pas un bon wipe avec son tank les 4 fers en l'air mais tout cela m'a beaucoup réconfortée

_________________
People who think they know everything are a great annoyance to those of us who do.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ukronia
Larme en goguette [Admin]
avatar

Nombre de messages : 9403
Age : 45
Localisation : Qeynos Sud
Date d'inscription : 06/11/2005

MessageSujet: Re: prémice d'un nouveaux venu   Ven 14 Jan - 7:33

Bravo à toi Smile

Moi je dis qu'il faut du courage pour se lancer à écrire et accepter que son texte soit lu, critiqué, apprécié, partagé... Un écrit suscite des réactions (positive ou négative), c'est d'ailleurs son but en soi, et de nombreux textes de voient pas le jour parce que l'auteur n'ose pas les faire partager car la critique fait toujours mal car dans un texte il y a une part de soi.

En tout cas, je ne peux que t'encourager à continuer Smile
On veut lire la suite ^^

_________________
Eqii : Ukronia, Maitre Ebeniste et Druidesse kerrane
Amakiir, Maitre Bijoutiere et Elfette de Rock
Et d'autres : Fenyx, Lunac, Lazuli, Senheor et Ambree

Rift : Fenyx guerriere

Maman a plein temps des deux jolies minettes Stella et Léonie.
"C'est l'histoire d'une étoile et d'un Lion"...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://larmesdusoleil.superforum.fr
Kragaome
Larme Brillante
avatar

Nombre de messages : 25
Age : 21
Date d'inscription : 13/01/2011

MessageSujet: Re: prémice d'un nouveaux venu   Ven 14 Jan - 9:02

Bonjour, merci vos encouragement. La suite de l’histoire dépendra déjà si je rentre dans la guilde ou pas car je me nourrie un peu de ma vie irl et de ceux qui m’arrive dans EQ2 pour écrire.

Pour répondre a Eldann
1) déjà merci avoir mis en évidence les erreurs que je fait, j’espère m’améliore grâce a toi

2) on naît tous avec un destin déjà tout tracée, par sa santé, sa culture , le milieux social ou l’on naît, par les rêve de ses parent aussi (qui aimerait tant qu’on prennent sa successions)

Apres il y deux type individu.

Ceux qui sont faible d’esprit et paresseux. Ceux la se laisse porter par leur destin ou par les autre qui décide de leur destin. Et les personnes au caractère fort, bien trempée et qui décide de prendre leur destin en mains et pas laisse les événements de la vie décider qu’elle sera leur destin. Mais plus tôt être artisan de leur destin

Moi mon destin était déjà tout tracée je devais normalement mourir a 12 ans, mais j’était pas d’accord avec et je le suis toujours pas.

3) cet histoire et pas terminer mais j’ai pas envie de l’ecrire seul, donc si quelqu’un veut se greffer dans l’histoire , sa me fera plaisir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ilhiona
Larme du Soleil
avatar

Nombre de messages : 249
Age : 41
Localisation : 5 Lucie Street, voisine d'Amakiir
Date d'inscription : 12/02/2007

MessageSujet: Re: prémice d'un nouveaux venu   Ven 14 Jan - 15:13

Gageons que nous puissions avoir une suite à cette histoire... J'apprécie énormément de lire les créations des autres et j'approuve totalement Ukronia quand elle dit qu'il faut du courage pour partager ses écrits car c'est en définitive, une part de notre intimité, de notre moi profond que l'on dévoile... pas toujours systématiquement certes...
Je partage également l'avis d'Eldann quant à ton âge. Il me semble entre autres que pour ton âge, tu aies un vocabulaire assez riche... j'aimerais bien que mes étudiants en aient autant parfois!!! Si jamais tu souhaites une aide pour la correction linguistique de ton écrit, n'hésite pas à me contacter. C'est bien volontiers que je le ferai.
Enfin, peut-être que tout ceci me donnera l'envie de donner suite aux aventures d'Ilhiona... enfin, si du moins, j'en trouve le temps ....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: prémice d'un nouveaux venu   

Revenir en haut Aller en bas
 
prémice d'un nouveaux venu
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 2 joueurs nouveaux sur montréal cherchent du RPG
» Confirmé: Le Choléra est venu d'un camp népalais
» Nouveaux Equipements pour Mordheim.
» les nouveaux pots
» INFORMATIONS INEDITES ! UN MESSAGE SPECIAL POUR TOUS LES NOUVEAUX CONVERTIS !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Larmes Du Soleil :: Les autres sujets :: Le coin des rôlistes :: Recueil-
Sauter vers: